La Sabline

Les collections

De riches collections archéologiques

Le musée possède d’importantes collections d’objets préhistoriques issues de ramassages de surface ou de fouilles archéologiques effectuées principalement dans des grottes ou des abris sous roche du Lussacois. En dehors de quelques pièces datant du Néolithique, la majorité des objets conservés appartient au Paléolithique, essentiellement moyen et supérieur. Il s’agit de milliers de restes de faune, d’outils et d’armatures en silex, d’objets en os et en bois animal, d’éléments de parure et d’œuvres d’art mobilier gravées sur matières osseuses et sur pierres.

Une exceptionnelle collection de pierres gravées

Les pierres gravées, découvertes notamment dans les contextes magdaléniens de la célèbre grotte de La Marche datant d’environ 14 000 ans et de celle des Fadets datant environ de 15000 ans ou encore dans les contextes magdaléniens et aziliens de la grotte du Bois-Ragot à Gouex, datant de 13 000 à 10 000 ans, sont les objets phares de ces collections.

De petites, moyennes ou grandes dimensions, elles ont été découvertes par milliers dans la seule grotte de La Marche. Gravées de motifs géométriques, d’animaux, mais aussi et surtout de figurations humaines traitées de façon réaliste, ces pièces sont tout à fait exceptionnelles. Par leur quantité et leur qualité, ces œuvres d’art gravées sur mobilier caractérisent la spécificité de l’art préhistorique de Lussac-les-Châteaux à la période magdalénienne. Une place et une valorisation particulières leur sont donc consacrées dans le musée.

Les bienfaiteurs du musée

Le musée n’existerait pas sans les personnalités qui ont fait don de leur temps, de leur passion, de leurs connaissances ou des objets archéologiques qu’ils ont découverts pour constituer les collections du musée. Tous se sont investis dans la création et la vie de l’ancien ou du nouveau musée et ont toujours eu à cœur qu’il devienne un musée de préhistoire connu et reconnu.

Un hommage particulier doit être rendu à Raymond Touchard qui a donné le bâtiment dans lequel a été installé le premier musée, ainsi qu’à Stéphane Lwoff et sa famille, Jules Leclerc, Etienne et Marthe Weinland, Pierre Boutin, Pierre Champion, Louis Pradel, Charles Hébras et son épouse, André Chollet et sa famille, qui, par leurs dons ou legs, ont permis la constitution des collections du musée.